L'ancien président de la Fifa, Sepp Blatter, et ses deux ex-lieutenants ont été accusés vendredi par la fédération de football d'avoir perçu de manière déloyale des primes et des augmentations de salaires dans le but d'un "enrichissement personnel".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés