Si entre Paris et les Etats-Unis, la guerre autour de l'héritage de Johnny Hallyday fait toujours rage, en Corse c'est celui de Jacques Bartoli qui échauffe les esprits. Jacques Bartoli, l'arrière grand-père de Jenifer Bartoli, la première gagnante de la Star Academy.

Selon Le Parisien, la famille de la chanteuse qui estime avoir été spoliée doit se rendre à Bastia pour l'ouverture ce lundi 10 septembre d'un nouveau procès alors que le 11 avril 2016 le tribunal de grande instance d'Ajaccio avait estimé que les faits étaient prescrits.

La prescription est pourtant de 30 ans. Problème, le testament de l'arrière-grand-père date de 1981. Il aurait donc fallu au plus démarrer la procédure en 2011. Or ce n'est qu'en 2014 que Joséphine, la grand-mère de Jenifer, aujourd'hui décédée, avait lancé les hostilités estimant que sa part de l'héritage de son père a été confiée à sa soeur Pauline. Trop tard donc. Mais la famille de Jenifer ne lâche rien et a fait appel, rapporte Le Parisien.

Leur chance : un acte notarié daté de 2011 qui reconnaît, selon eux, que la succession était litigieuse. "C'est une histoire de famille qui essaie de se défendre devant une justice qui ne nous entend pas, ou plutôt ne veut pas nous entendre", explique un proche de Jenifer au Parisien qui n'a pu joindre l'avocat de la partie adverse.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés