Du grand spectacle mais jusqu'à un certain point. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un n'a pas montré ses missiles balistiques intercontinentaux dans le défilé militaire commémorant le 70è anniversaire du pays, dimanche 9 septembre 2018, à Pyongyang. Une décision destinée à ne pas froisser le président américain Donald Trump, dont il espère obtenir la levée des sanctions contre son pays, en contrepartie d'une dénucléarisation.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés