Vidéo associée: 

Publié le 19/03/2018

"La confrontation entre Moscou et l'Occident va se poursuivre"

Corps: 

Andreï Kolesnikov, politologue au centre Carnegie de Moscou analyse avec notre journaliste Galina Polonskaya ce que pourrait être la politique de Vladimir Poutine dans les années qui viennent.

"Je pense qu'au moins pendant les premières années de son règne, ce sera une répétition de ce qui s'est passé entre 2012 et 2018, la lente détérioration de la situation politique, la restriction des libertés politiques en particulier des organisations indépendantes, la restriction des libertés aussi dans la société civile. Bien sûr, c'est en partie déjà fait mais ça va s'accentuer.

La confrontation avec l'Ouest va naturellement se poursuivre, parce qu'il n'y a pas d'autre modèle : la militarisation du discours, le concept de citadelle assiégée. Nous sommes tous attaqués, nous nous défendons nous mêmes, c'est le fondement de la position de Poutine et c'est la base de sa victoire.

Après l'affaire Skripal, la Russie est devenue encore plus toxique, c'est même plus difficile de trouver comment les relations avec l'Occident pourraient s'améliorer. Et il est difficile pour l'Occident de communiquer avec des partenaires qui rejettent toutes les accusations. Nous sommes dans une période d'accusations mutuelles et je pense que ça va continuer longtemps. Il n'y a aucune raison pour qu'une coopération voie le jour."

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet