Le Premier vice-président de la Commission européenne est en déplacement à Varsovie. Frans Timmermans doit évoquer avec le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, les réformes judiciaires controversées lancées par le gouvernement ultraconservateur.

Pour la Commission ces mesures menacent gravement l'Etat de droit en Pologne. Elle a d'ailleurs déclenché pour la première fois au mois de décembre l'article 7 du traité de l'Union européenne . Cette réponse est souvent présentée comme "l'arme atomique" politique de l'UE.

L'article 7 peut en effet entrainer une suspension du droit de vote d'un Etat membre. Mais il faut pour cela il faut obtenir l'unanimité. Cette issue semble toutefois peu probable. Varsovie peut compter sur le soutien du Premier ministre hongrois, vainqueur des élections législatives de dimanche.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés