Vidéo associée: 

Publié le 25/01/2017

La chronique d'Anthony Morel : Que respire-t-on quand on vit à Paris ? - 25/01

Corps: 

Plume Labs, une start-up fançaise qui a reçu un prix de l'innovation au CES de Las Vegas, présente aujourd'hui le capteur individuel de pollution. C'est un petit objet qui mesure instantanément la qualité de l'air qui nous entoure. Une fois allumées, 12 petites lumières qui correspondent aux 12 dernières heures vont clignoter et vont nous dire, selon la couleur affichée, si l'air qu'on respire est pollué ou non. Avec plus d'une centaine de capteurs testés en ce moment à Londres, l'objectif de Plume Labs est d'avoir le plus d'utilisateurs possible pour pouvoir créer une cartographie plus précise de la pollution pour les habitants des grandes villes. Elle ambitionne aussi d'exporter son produit à l'international. - Avec: Romain Lacombe, cofondateur et président de Plume Labs. - Bourdin Direct, du mercredi 25 janvier 2017, sur RMC.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet