Le nord-est de la Chine est touché par des pics de pollution atmosphérique très importants, avec par endroits une densité de particules nocives 50 fois supérieure au plafond recommandé par l'OMS. Ces microparticules sont accusées d'être impliquées dans des centaines de milliers de décès prématurés en Chine, où les épisodes d'"airpocalypse" sont fréquents. (Crédits: Reuters).

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés