Vidéo associée: 

Publié le 06/04/2015

Kenya : la douleur des familles de disparus de Garissa

Corps: 

L'attaque contre une université de Garissa, dans le Nord-Est du Kenya, a fait 148 morts jeudi dernier, mais il reste encore plusieurs étudiants dont on reste sans nouvelle. Les autorités, très critiquées pour la gestion de cette crise, ont peu d'espoir de les retrouver.

Après avoir arrêté cinq suspects, les enquêteurs pensent avoir identifié le commanditaire. Mohamed Kuno, également appelé Mohamed Mohamud, a rejoint les Shebab originaires de Somalie voisine. Nairobi promet une récompense de près de 200 000 euros pour l'arrestation de ce Kenyan de l'ethnie somalie. Et alors que l'enquête se poursuit, les Chrétiens du Kenya, et plus particulièrement ceux de Garissa, ont célébré Pâques sous haute sécurité.

'C'était un massacre, pas un accident. Tant de jeunes vies ont été sacrifiées comme ça, sans raison. La seule raison, c'est qu'ils n'étaient pas musulmans... C'était la seule raison', se lamente l'évêque Joseph Alessandro, prêtre de Notre Dame de la Consolation.

Un couvre-feu nocturne a été imposé le long de la frontière avec la Somalie.

Partager cette vidéo :

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité