Mediapart avait révélé l'affaire hier. Une perquisition a été menée dans les bureaux de Kader Arif suite à une plainte des élus de l'UMP et de l'UDI au niveau local. Des marchés auraient été attribués par des proches de Kader Arif. Ce dernier a décidé de démissionner.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés