C'est tout sourire qu'Emmanuel Macron a accueilli Justin Trudeau sur le parvis de l'Elysée.

En visite officielle en France, le Premier ministre canadien a rencontré le président français ce lundi. L'occasion pour les deux hommes d'état d'afficher leur bonne entente et de vanter les mérites du Ceta , le traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada.

Ce texte controversé, critiqué par les agriculteurs français, est entré provisoirement en vigueur en septembre dernier.

" En 2017, les importations du Canada en provenance de la France ont progressé de 4% par rapport à l'année précédente. Les investissements canadiens en France ont quant à eux augmenté de 23%. On voit déjà avec seulement 4 ou 5 mois de mise en vigueur l'année passée du Ceta, on voit déjà les résultats ", s'est réjouit Justin Trudeau.

Le duo franco-canadien a également annoncé la création d'un partenariat bilatéral sur l'environnement et le climat.

" Ce texte ambitieux vise à apporter une réponse coordonnée à l'enjeu que représente le changement climatique et nous y prévoyons une série d'actions communes, sur les transports internationaux, l'organisation d'un séminaire euro-canadien sur la tarification carbone ", a souligné le président français.

Emmanuel Macron et Justin Trudeau ont tour à tour insisté sur leur volonté de concrétiser l'accord de Paris de 2015, qui vise à limiter le réchauffement climatique.

Après un discours devant les étudiens de Sciences Po à Paris, le premier ministre canadien s'exprimera devant l'Assemblée nationale ce mardi. Depuis le débit de la Vème République, seule une vingtaine de responsables étrangers se sont prêtés à cet exercice.

Le premier ministre canadien quittera Paris et s'envolera ensuite pour Londres. Il y rencontrera notamment son homologue britannique Theresa May et la reine Elizabeth II.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés