La jeune salafiste de 18 ans qui contestait son interdiction de quitter territoire français a gagné son combat face à la justice. Ce mardi matin, le tribunal administratif de Paris a cassé l'arrêté qui l'empechait de se mouvoir hors du pays. Pour son avocat, cette "sage décision" éloigne le danger de radicalisation de sa cliente.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés