En avril 2014, plus de 200 lycéennes de Chibok, une ville du nord-est du Nigéria, avaient été enlevées par le groupe djihadiste Boko Haram. L'enlèvement avait suscité une vive émotion internationale avec notamment le mouvement #BringBackOurGirls. Samedi, 82 filles ont été libérées en échange de membres du groupe djihadiste détenus par les autorités nigérianes.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés