"Manuel Valls avait le sourire depuis quelques jours", selon notre envoyée spéciale Isabelle Torre. Cela fait "des semaines qu'il a mis la pression à Hollande pour éviter une déroute à gauche". Ce qui est sûr, c'est que le Premier ministre "rêve depuis très longtemps" de l'Élysée.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés