L'accord nucléaire historique entre l'Iran et les grandes puissances est entré en vigueur samedi après le feu vert de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Conséquence directe de cet accord : une levée des sanctions économiques qui frappent l'Iran. Le secrétaire d'État américain l'a annoncé samedi à Vienne, devant les chefs de la diplomatie iranienne et européenne, à l'issue d'ultimes discussions. Outre la levée des sanctions économiques américaines et européennes, John Kerry a également évoqué un échange de prisonniers sans précédent entre Washington et Téhéran, qui ont rompu leurs relations diplomatiques en 1980.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés