Jean Mercier, un octogénaire, a été condamné mardi à Saint-Etienne à un an de prison avec sursis pour avoir aidé sa femme malade et dépressive à mourir en 2011. "Je m'attendais à deux ans, ça ne change rien. ça ne change rien, un an, deux ans, trois ans, le résultat est exactement le même pour moi. N'appelons pas cela non-assistance à personne en danger, je le refuse absolument, ça démontre le fait d'un lâche mais je ne suis tout ce qu'on veut mais sauf un lâche", a-t-il expliqué à BFMTV.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés