Publicité

Contenus sponsorisés

À l'occasion du 1er mai, Jean-Marie Le Pen a adressé un message à sa fille, Marine, présidente du Front national : elle "sera battue au deuxième peut au premier. L'erreur est humaine, elle peut être corrigée, il est encore temps. Persévérer serait diabolique ce qui est bien pire que d'être diabolisé".

Publicité