Jean-Marc Ayrault a lui aussi donné raison au président: "François Hollande, en tant que citoyen, a demandé le respect de la vie privée. Il a parfaitement raison, je n'ai rien à ajouter à la déclaration qu'il a faite", a confié le Premier ministre, en marge d'un colloque à Paris.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés