Bourdin sur RMC et BFMTV, a affirmé que "si rien n'était fait pour lutter contre le réchauffement climatique, tous les étés seront plus chauds que 2003", année de la plus grosse canicule vue en Europe. "On pourrait aller vers des étés 5, 6 ou 7 degrés plus chauds", a-t-il conclu.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés