Les propos de Jean-Frédéric Poisson sur les "lobbies sionistes" aux Etats-Unis vont être examinés par la commission d'organisation de la primaire à droite. De son côté, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui dénonce du "complotisme" et des propos "antisémites", va saisir vendredi la Haute autorité de la primaire.

Publicité

Contenus sponsorisés