Vidéo associée: 

Publié le 14/02/2018

Jawad "le logeur de Daech" relaxé

Corps: 

Jawad Bendaoud est relaxé, le tribunal estime ne pas avoir eu les preuves qu'il avait sciemment loué son squat à deux terroristes des attentats du 13 novembre 2015.

Le parquet a fait appel de ce jugement dénoncé par la plupart des parents des victimes.

Patrick Jardin, père d'une des victimes du Bataclan : "C'est une parodie de justice, c'est un scandale. Quand vous avez votre enfant qui a perdu la vie à cause de terroristes et que ces mecs là sont complices des terroristes, et qu'en plus on les relaxe, et bien, je trouve cela scandaleux."

Tout au long du procès Jawad Bendaoud a insisté sur son ignorance expliquant que "même pour 150 000 euros" il n'aurait pas hébergé des terroristes.

Son avocat est satisfait. Maître Xavier Nogueras : "Nous sommes extrêmement émus d'avoir entendu le tribunal nous dire après de longues explications que Jawad Bendaoud était innocent. C'est important pour nous, pour ses parents, pour sa famille."

Youssef Aït Boulahcen, le cousin du cerveau des attentats de Paris, a été condamné à 4 ans de prison dont un avec sursis pour "non-dénonciation de crime".

Le troisième prévenu, Mohamed Soumah, écope de cinq ans de prison pour "recel de terroristes" : c'est grâce à lui que les deux jihadistes en fuite avait trouvé refuge à Saint-Denis dans le squat que leur avait loué Jawad Bendaoud pour 150 euros.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité
Publicité

A lire aussi sur Planet