18 vues

Dimanche, des centaines de manifestants se sont affrontés avec les forces de l'ordre. Ceux-ci protestaient contre les positions de Matteo Salvini sur les migrants et notamment sur son refus des quotas, qui lui valent d'être qualifié de fasciste par les militants d'extrême gauche.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés