Même si l'hiver a quelque peu ralenti les flux, chaque jour ou presque des centaines de migrants continuent de risquer leur vie en Méditerranée pour rejoindre les côtes européennes.

Vendredi, au large du littoral libyen, une ONG espagnole et des gardes-côtes italiens ont de nouveau sauvé de la noyade mille cent quatre personnes, entassées dans des canots à deux doigts du naufrage.

Un migrant n'aurait pas survécu à la traversée.

Italie : des centaines de migrants traités comme des trafiquants https://t.co/RbneXorH80 #monde pic.twitter.com/E2QYYCqDkc- L'important (@Limportant_fr) 27 janvier 2017

Selon l'ONU, 5000 migrants se seraient noyés en Méditerranée l'an dernier... et l'Italie aurait accueilli plus de 181 000 personnes sur son territoire en 2016. Soit près de 500 000 migrants au total ces trois dernières années.

Pour le ministère italien de l'Intérieur, près de la moitié de ces migrants n'obtiendront jamais le statut de réfugié.

Rome compte désormais accélérer les procédures d'expulsions : depuis 2014, 16 000 personnes auraient déjà été rapatriées.

Avec Agences

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés