Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a prévenu dimanche que son pays s'opposerait à toute poursuite de ses soldats par la Cour pénale internationale, à laquelle les Palestiniens viennent de demander d'adhérer. Le but de cette adhésion est, pour les Palestiniens, de citer à comparaître
des dirigeants israéliens devant le tribunal de La Haye, dont la mission est de poursuivre les auteurs de génocides, crimes contre l'humanité ou crimes de guerre.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés