La Commission européenne a déclenché vendredi la procédure de blocage des sanctions américaines visant à protéger les entreprises européennes après le retrait des États-Unis de l'accord sur le programme nucléaire iranien. Ce retrait s'accompagne d'une menace réelles de sanctions des entreprises du Vieux Continent qui continueraient à commercer avec le régime iranien.

Ces mesures de blocage entreront en vigueur dans un délai de deux mois, à moins que le Parlement européen et les États membres ne rejettent cette proposition.

Ce processus avait été conçu dans les années 1990 alors que Washington voulait pénaliser les entreprises européennes qui commerçaient avec Cuba mais ces contre-mesures n'avaient jamais été formellement mises en oeuvre.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés