Un incendie a ravagé ce dimanche le site où est entreposée la moitié des bulletins électoraux de la capitale après les législatives de mai dernier. Le sinistre a eu lieu alors qu'un nouveau décompte manuel des voix avait été ordonné il y a quelques jours par le Parlement, une décision prise suite à des accusations de fraudes dans ce scrutin remporté par une alliance menée par le leader chiite Moqtada Sadr.

L'origine du sinistre reste mystérieuse. Si du matériel utilisé par la commission électorale a été brûlé, aucune urne n'a été touchée par les flammes ont assuré les autorités. Le nouveau décompte aura donc bien lieu.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés