Frappes aériennes, largage de denrées alimentaires : les Américains ont débuté la défense de leurs intérêts en Irak. Barack Obama a justifié son opération afin d'éviter un "génocide" de "civils pris au piège". Mais le président des Etats-Unis exclut toute intervention au sol de ses soldats.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés