Face l'avancée djihadiste en Irak, Barack Obama a pour la première fois autorisé des frappes ciblées. Deux avions américains ont bombardé une position de tir de l'Etat islamique vendredi après-midi. Elle menaçait Erbil, la capitale du Kurdistan autonome. Une ville où se trouvent des ressortissants américains.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés