"La situation est changeante d'heure en heure, en fonction des combats, des bombardements et des informations auxquelles ont accès les populations. Ceci rend le travail sur place extrêmement compliqué" témoigne Bruno David, porte-parole d'Action contre la faim.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés