Le président des Etats-Unis Barack Obama, qui a ordonné des frappes aériennes contre des positions jihadistes dans le nord de l'Irak, n'a pas fixé d'échéance à cette opération militaire mais a promis qu'il n'y aurait pas d'envoi de troupes au sol. "Les Etats-Unis sont forcés d'intervenir, puisque ce sont eux qui sont intervenus pour éliminer le régime de Saddam Hussein", explique Yannick Mireur, auteur de "Le Monde d'Obama".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés