Lâaffaire de Berck-sur-Mer avec cet infanticide pose bien des questions. Fabienne Kabou, la mère qui a reconnu avoir tué sa fille, est présentée par son avocate comme une femme au profil psychologique complexe, consciente de ce quâelle a fait. Dans un moment de détresse, elle serait passée à lâacte. Pour les experts psychiatriques, cette situation est paradoxale et hors-norme. Mais les motivations de la femme ressemblent à dâautres cas de ce type.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés