"Aux attaques de droite s'ajoutent les pressions de gauche" a déclaré Camille Colin, envoyée spéciale de LCI à l'Assemblée nationale. Le Premier Ministre s'est défendu face aux députés républicains et a d'ailleurs confirmé que le gouvernement n'avait pas été informé par le parquet de la géolocalisation de Nicolas Sarkozy.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés