En Inde, où la société est régulièrement secouée par des tensions religieuses, des extrémistes hindous accusent des musulmans de pratiquer un "Love Jihad", un "Jihad de l'amour". Des accusations sans fondement pour les musulmans, qui dénoncent un complot, destiné à nuire à leur communauté, largement minoritaire dans le pays.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés