Interrogée sur les incendies qui ont touché la "Jungle" de Calais dans la nuit de mardi à mercredi, la préfète du Pas-de-Calais a évoqué "des traditions de la population migrante de détruire leur habitat avant de partir". "Ce n'est pas une surprise, nous avons l'habitude de ce genre de comportement", a affirmé Fabienne Buccio sur BFMTV, précisant que les services de pompiers et de secours avaient été prépositionnés.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés