Depuis les municipales, la droite a investi les lieux: une première hausse des prix d'environ 30% est attendue d'ici les prochains mois. L'ancienne mairie communiste régulait les prix de l'immobilier à Saint-Ouen afin de garantir une certaine mixité sociale. La municipalité n'hésitait pas à utiliser son droit de préemption pour éviter la flambée des prix. A Saint-Ouen, la moyenne de vente est 3.800 euros le m2, à Paris, à seulement 4km de là, le prix a presque doublé.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés