Comme chaque année en ce 15 mai, les Palestiniens ont commémoré la "Nakba", un mot qui en arabe signifie "catastrophe". Elle désigne le déplacement forcé d'environ 800 000 Palestiniens lors de la création de l'Etat d'Israël en 1948. Au lendemain de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jerusalem et tandis que des dizaines de Palestiniens ont été tués à la séparation entre Israël et la bande de Gaza, cette commémoration prend cette année une tournure particulière.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés