François Pupponi est revenu, ce mercredi sur BFMTV, le discours d'Emmanuel Macron pendant lequel il a exposé ses ambitions sécuritaires, notamment avec la création d'une "police de sécurité du quotidien". Le député-maire de Sarcelles a notamment raconté une expérience qu'il a vécue à la cité de La Castellane, à Marseille. "Il fallait qu'un dealer enlève la barrière et qu'il m'autorise à passer", s'est-il souvenu. "On marche sur la tête !", s'est indigné l'élu PS.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés