Humberto de la Calle, candidat malheureux à la présidentielle colombienne revient sur l'échec de sa candidature, ainsi que sur les raisons qui l'ont poussé à voter blanc lors du second tour. Il défend également l'accord de paix avec les Farc, dont il fut l'un des artisans.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés