Nous vous proposons une émission spéciale en Hongrie et en Slovaquie, deux pays d'Europe centrale entrés dans l'UE en 2004, puis dans Schengen en 2007, qui refusent d'accueillir des réfugiés. Avec des leaders au discours très nationaliste, ils soulèvent aussi des questions sur la corruption et le pluralisme. La Hongrie vient de reconduire au pouvoir pour un troisième mandat le très droitier Victor Orban, accusé de dérive autoritaire.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés