La Hongrie n'a pas tardé à réagir à l'approbation par une large majorité du Parlement européen du rapport concernant l'état de droit sur son sol. Un vote sanction que Budapest met sur le compte de sa position intransigeante face à la crise migratoire.

Face à la presse, Péter Szijjártó, le ministre hongrois des affaires étrangères a déclaré : "La décision d'aujourd'hui est l'ultime preuve que le Parlement européen compte une très grande majorité de politiciens pro-immigration. Et c'est également le cas chez les membres du parti populaire européen."

La décision est particulièrement difficile à encaisser pour le Fidesz, le parti de Viktor Orban, dont les élus siègent dans le groupe PPE à Strasbourg. C'est ce qu'explique Attila Juhász, analyste politique à Budapest : "Le débat d'hier a montré que de plus en plus de membres du Parti populaire européen sont hostiles à Orbán, et cela indique que son rôle va s'affaiblissant sur la scène internationale."

Nos correspondants ont interrogé quelques habitants de la capitale hongroise informés du contenu de ce rapport sans concession sur la démocratie dans leur pays.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés