Trop de travail et pas assez de sorties éducatives. C'est ce qui aurait poussé les professeurs hongrois à faire la grève mercredi. À Budapest, ils ont déserté leurs classes de 8 heures à 9 heures, pour former, avec leurs élèves, des chaînes humaines.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés