Après plusieurs milliers de kilomètres parcourus et quatre pays traversés, des dizaines de centaines de migrants sont arrivés en Allemagne et en Autriche lundi. La Hongrie, un temps réfractaire, a finalement accepté de laisser les réfugiés monter dans les trains pour rallier Berlin et Vienne. Le soulagement était palpable.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés