Le chef de l'État français, François Hollande, sera, ce mardi à Riyad, l'invité d'honneur du Conseil de coopération du golfe, une première. Selon le spécialiste du Moyen-Orient, Frédéric Encel, c'est "un signe que ces pays-là sont très en colère vis-à-vis de la politique de Barack Obama".

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés