Le président français, qui s'exprimait mardi soir lors du dîner annuel du Crif, s'est voulu ferme face à la Russie, qu'il a accusé d'avoir "pris le risque d'une escalade dangereuse" en Ukraine. Dans ce contexte, a indiqué François Hollande, "le rôle de la France, avec l'Europe, c'est d'exercer toute la pression nécessaire, y compris le recours éventuel à des sanctions pour imposer la voie du dialogue".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés