Les manifestations se poursuivent, jeudi, à Kasserine, en Tunisie. Les habitants de cette région déshéritée réclament du travail et dénoncent la corruption. C'est la mort d'un jeune chômeur qui a déclenché leur colère. Ces événements rappellent évidemment ceux à l'origine de la révolution en 2011, après la mort de Mohammed Bouazizi à Sidi Bouzid. Une nouvelle révolution se profile-t-elle en Tunisie ?

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés