50 centimètres de pluie en quelques heures, 14 routes coupées par les inondations et les coulées de boue, Lane a frappé la grande île de Hawaï. Rétrogradé de catégorie 5 à 4 puis 3, l'ouragan Lane ressemble désormais davantage à une tempête tropicale, mais ses vents ont tout de même atteint 200 kilomètres heures.

La préparation des autorités et des habitants a été exemplaire. Pour l'heure, il n'y a pas de blessé, mais les autorités fédérales de gestion des urgences (FEMA) appellent à la prudence, Hawaï n'est pas hors de danger :

"Ce système dépressionnaire va rester avec nous pour les 4 ou 5 prochains jours, les vents vont balayer l'île, apporter d'immenses vagues et des pluies torrentielles", a expliqué le responsable de la FEMA, Brock Long.

L'ouragan Lane doit remonter lentement vers le nord de l'archipel d'Hawaï avant de partir à l'ouest dans le Pacifique dans les jours à venir.

Hawaï n'en a pas fini, mais est prête à toute éventualité. Trump a déclaré l'Etat d'urgence, la marine américaine est prête à intervenir en cas de besoin, mais jusqu'ici, tout va bien...

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés