11 jours après les attentats de Paris, Anouar Kbibech, le président du Conseil français du culte musulman CFCM, a annoncé mardi la mise en place d'une "habilitation" des imams. Ceux qui tiendraient des propos "condamnables sur le plan théologique et idéologique" se verront ainsi retirer leur habilitation.

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés