Plusieurs milliers de personnes ont protesté mardi à seulement quelques mètres de l'entrée du centre spatial de Kourou, à l'appel des collectifs. Une délégation de manifestants a été autorisé à pénétrer à l'intérieur pour rencontre les dirigeants du centre. Les collectifs ont rappelé à ces derniers leurs exigences et ont affirmé qu'aucune fusée ne décollera tant qu'ils n'auront pas obtenu gain de cause. Ils attendent désormais le conseil des ministres de mercredi pour être fixé sur la réponse donnée à leurs revendications.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés