"Dans certains trains, par exemple des trains internationaux, il faudrait que nos personnels de sécurité puissent être armés, ça s'appelle un train marshall", a déclaré vendredi sur BFMTV et RMC, Guillaume Pepy, président de la SNCF.

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés