Claude Guéant est jugé à partir de ce lundi pour complicité de détournement de fonds publics, et recel. Cela concerne l'affaire des primes en liquide alors qu'il était directeur de cabinet au ministère de l'Intérieur. Ségolène Chaplin, envoyée spéciale devant le palais de justice de Paris, indique cependant que les avocats de la défense vont tenter de débouter le procès, car "pour eux, les faits sont prescrits".

Publicité
Publicité

Contenus sponsorisés