Alexis Tsipras avait promis de porter une cravate le jour où la Grèce sortirait enfin du programme d'assistance financière. Avec l'accord de l'Eurogroupe , le Premier ministre grec va devoir s'y résoudre.

Sa promesse remonte à 2015, lorsque Matteo Renzi, le Premier ministre italien de l'époque lui avait offert sa toute première cravate. Un clin d'oeil en ce jour historique.

Alexis Tsipras , Premier ministre grec : "Nous abandonnons les renflouements financiers et l'application d'une austérité extrême que nous avons vécue toutes ces années. Et nous allons retrouver une part importante de notre souveraineté économique."

L'accord des créanciers de la Grèce se traduit par la fin du 3e plan d'aide qui s'achèvera le 20 août prochain. L'Eurogroupe a aussi accepté de rallonger de dix ans le remboursement d'une grande partie de la dette grecque. Enfin d'ici là, la Grèce recevra une aide ultime de 15 milliards d'euros en contrepartie d'un tout dernier paquet de réformes.

Même si l'étau de desserre enfin pour la Grèce après huit année de lourds sacrifices, le pays restera encore longtemps sous étroite surveillance de ses créanciers, en raison sa forte dette (plus de 180%) que beaucoup d'experts jugent totalement insoutenable.

Avec Agences

Publicité
Publicité
Contenus sponsorisés